Trust - la critique (sans spoiler)

Le 8 juin 2018

Une œuvre qui divisera, comme d’habitude dès que Danny Boyle touche à quelque chose, mais qui se détache par sa forme sous acide, symbole d’un amour pour la période des 70’s.

Galerie Photos

Votre avis

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Crime and Punishment (Character Suffering) | Honda CB 450 K1-2 1969, garde-boue / Kotflügel | SZY (50)